Kaesong

La porte du sud

Kaesong est une ville de plus de 300.000 habitants (9ème en Corée du Nord) et ancienne capitale de la dynastie Koryo (918 – 1392 ap. J.-C.) classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2013. Elle située à environ deux heures et demi de route depuis Pyongyang. La ville, située à 70 km de Séoul est connue pour la “zone économique spéciale” qui s’y est développée en partenariat avec la Corée du Sud et pour la zone démilitarisée (DMZ), située à Panmunjom.

A Kaesong, vous pouvez visiter des anciens temples et des tombeaux de dirigeants de la dynastie Koryo.

La porte Nam, ou porte du sud, a été construite entre 1391 et 1393, en même temps que la citadelle intérieure de la ville fortifiée. La citadelle avait sept portes, mais il ne reste que la porte Nam.

Sur une petite colline près de la porte de Nam se trouve le palais des étudiants et des enfants, une version réduite du palais des enfants de Pyongyang.

Le pont Sonjuk

Le pont de Sonjuk est un petit pont de pierre datant de 1216. Il ne mesure que 7 mètres de long et 2,5 mètres de large. Lee Bang Won, troisième roi de la dynastie Chosun et fils du premier roi de cette dynastie, fit exécuter son adversaire Jong Mong Ju sur ce pont en 1392. Il porte le nom d’un bambou qui a poussé près du pont.

Sur une colline à 13 km de Kaesong se trouvent les tombeaux du roi Kongmin et de la reine. Il y a une belle vue sur les paysages environnants.

La vieille ville est l’une des mieux préservées de toute la Corée. On peut encore y voir des bâtiments de style coréen traditionnels datant de la période Joseon.