Les idées du Juche

La tour des idées du Juche

Du 30 juin au 2 juillet 1930 a eu lieu à Kalun en Chine une conférence des cadres dirigeants de l’Union de la jeunesse et de l’Union de la jeunesse anti-impérialiste. Kim Il Sung y présente un rapport intitulé « communiste la Voie de la révolution coréenne ». Il y formule le principe de base des idées du Juche : « les masses populaires sont les maîtres de la lutte révolutionnaire, qui ne peut triompher qu’avec leur mobilisation. ».

Il attire l’attention sur le fait que, en vue de la victoire de la révolution, les cadres sont tenus de se mêler aux masses populaires, de les organiser et mobiliser, et de résoudre tous les problèmes de la révolution en toute indépendance et en fonction de la réalité, sous leur propre responsabilité ; il insiste ensuite sur la nécessité pour eux, d’adhérer fermement à cette position et à cette attitude ; le peuple coréen est le maître de la révolution coréenne qu’il doit accomplir par ses propres forces et conformément aux réalités coréennes. Il indique également que la révolution coréenne doit avoir un caractère démocratique, anti-impérialiste et antiféodal et que la révolution peut intéresser de larges forces anti-impérialistes, ouvriers, paysans, jeunesse étudiante, intellectuels, petite bourgeoisie, capitalistes nationalistes honnêtes et hommes de religion. Les idées du Juche connaîtront depuis un développement et un enrichissement continu.