Le Taekwondo

Dans l’antiquité déjà, on pratiquait en Corée différents arts martiaux comme le “thaekyon” ou “supakhui”. En effet, des scènes de lutte apparaissent déjà sur les peintures murales des sépultures du Koguryo. Ces arts martiaux traditionnels ont été rationnalisés et perfectionnés sur des bases scientifiques, tout en faisant des emprunts utiles à d’autres, donnant lieu à l’art martial original et efficace qu’est le Taekwondo.

Salle de taekwondo à Pyongyang

Moyen de légitime défense, à main nue, le Taekwondo recourt principalement à des mouvements de pied et de poing (ou du tranchant de la main) rapides et adroits pour contrer l’attaque de l’adversaire et lui riposter efficacement.

Le Taekwondo comprend des mouvements de base, les mouvements modèles, la joute courtoise, la défense personnelle, la démonstration de puissance, etc.

En raison de la bonne formation morale qu’il fournit, le Taekwondon est appelé noble art de la défense personnelle. Ce sport d’origine coréenne emploie, sur le plan mondial, les termes et le costume traditionnel coréens

Le 22 mars 1966, a été créée, par Choe Hong-Hi, la Fédération Internationale de Taekwondo (ITF) comprenant plus de 130 sections nationales qui organisera de nombreuses compétitions internationales ou régionales.